Sophrologie

La peur, une émotion de survie

Chaque émotion est utile et qu’il n’y a pas d’émotion négative. Une émotion est une réaction spontanée de notre corps qui nous informe sur nos besoins. La sensation de peur n’est pas agréable, elle se manifeste corporellement par l’activation de notre système sympathique qui nous prépare à faire face à un danger. 

Le besoin de sécurité

La peur est une émotion importante et nécessaire à notre vie et à notre survie. Elle nous informe que notre besoin de sécurité n’est pas respecté. La peur, comme toutes nos émotions prend naissance dans le cerveau limbique.

Imaginons une situation de danger potentiel : Un chien qui s’avance subitement vers nous en aboyant, en montrant ses crocs, il nous semble menaçant, il nous fait peur. Notre cerveau, en une fraction de seconde, nous prévient du danger et nous permet d’analyser la situation et d’y réagir. Les réactions face à un danger sont : la fuite, la lutte ou l’immobilisation.

Les réactions corporelles se manifestent en activant notre système sympathique :

  • Les muscles sont prêts à réagir,
  • Les pupilles se dilatent,
  • Les rythmes cardiaques et respiratoires s’accélèrent,
  • La tension artérielle et la sudation augmentent,
  • L’adrénaline se répand dans le corps,
  • Les tremblements et la pâleur arrivent,
  • L’activité digestive diminue

Finalement, ce chien qui paraissait menaçant ne peut pas nous atteindre. Le cerveau réalise alors que le danger est passé, notre besoin de sécurité est assuré. Le corps retrouve normalement vite son calme, grâce au système parasympathique, qui induit un ralentissement général des fonctions du corps :

  • Les muscles se relâchent
  • Les pupilles se rétrécissent
  • le cœur bat moins vite
  • La tension artérielle et la respiration se calment
  • Les tremblements cessent
  • Les fonctions digestives sont favorisées

Quand la peur se prolonge ou se répète souvent, quand elle devient récurrente, voire omniprésente et empêche de vivre normalement cela devient problématique. Il peut s’agir d’épisodes de stress, de troubles anxieux ou d’angoisses.

La sophrologie aide à retrouver le calme

Dans le cas où la peur a été intense, elle peut se prolonger et l’émotion ponctuelle peut alors se transformer en un sentiment désagréable.

Pratiquer la sophrologie va permettre :

  • d’accueillir et de reconnaître l’émotion ou le sentiment, sans s’auto-juger ou s’autocritiquer
  • de prendre conscience de sa localisation dans le corps
  • de se concentrer sur la respiration et de faire quelques exercices respiratoires si besoin
  • d’activer le système parasympathique qui va calmer tous les systèmes corporels
  • de renforcer le sentiment de sécurité

Vous pourriez également aimer...